Retrouvez votre "zénitude" avec l'EFT. "Je ne suis pas comme les autres" et "Rien ne marche sur moi" bienvenus.

Comment l’EFT diminue-t-il le stress ?

cerveau2Il diminue le taux de cortisol en stimulant les points de sortie des certains méridiens d’acupuncture tout travaillant sur les émotions ; cela fait partie de la « Psychologie Énergétique », branche émergente de la psychologie.

C’est un outil d’aide à la lutte contre le stress que chacun peut employer lorsqu’il en éprouve le besoin.

Les méridiens transportent l’énergie dans le corps, la force vitale, le qi, aux différents organes et systèmes du corps. Ils remontent et descendent des deux côtés du corps et chaque méridien est relié à un organe (foie, cœur, reins etc)

On peut accéder à l’énergie des méridiens par leurs « points de sortie » à la surface du corps. C’est là que les aiguilles d’acupuncture sont insérées et aussi où on tapote pour réguler le flux d’énergie d’un méridien.

Le système limbique est un partie de notre cerveau qui contient cette amygdale fougueuse qui initie la réponse « se battre ou fuir » lorsqu’elle se sent en danger. Le même processus se produit lorsque la 3_cerveauxnourriture nous stresse.

Par exemple lorsqu’ on éprouve une envie irrésistible pour du chocolat, on peut être au beau milieu d’une « réponse limbique » : si votre cerveau a été entrainé à répondre au stress par l’ingestion d’une tablette de chocolat ou d’un paquet de cookies, c’est probablement ce que vous allez faire après une longue journée de travail.

Comme le tapping stoppe rapidement la réponse « se battre ou fuir », il diminue le taux de cortisol. On se trouve alors capable de modifier la réaction du cerveau au stress et au chocolat (ou tout autre aliment..). Au lieu de ressentir une envie irrépressible de dévorer ces friandises jusqu’à la dernière, on peut alors s’arrêter et déterminer si ces cookies sont réellement la meilleure façon de se détendre.

chocolatLorsqu’on a cette envie irrépressible de nourriture, l’idée d’être capable de s’arrêter et de déterminer si on veut réellement ou si on a réellement besoin de manger cette nourriture que l’on convoite, parait impossible.